Pages

dimanche 17 juillet 2016

LA DERNIÈRE




Aïe aïe aïe ! le retard... S'il fallait se justifier, je dirais simplement que nos quatre petits Chicoufs sont arrivés.  Vous pensez bien que ça occupe 4 petits loulous, tous en dessous de la dizaine, très en dessous pour deux d'entre eux : ça découpe, ça dessine, ça chante, ça danse, ça chafouine, ça rit aux éclats, ça mange (beaucoup et souvent... enfin 4 fois par jour !!!!), ça "tourdeFrance", ça rivière (ils préfèrent la Ribaute à la grande bleue.... why not !), ça caline et surtout ça nous émeut de les avoir tout à nous un petit moment. Chic, chic, chic !

Nous dirons Ouf, lorsqu'ils partiront - sûrement - mais pour l'instant on se régale.


Il n'empêche que la dernière au Château de Gaujac réunissait un public et des talents nombreux vous projetant illico dans une ambiance hors du temps. 
On était entre le cirque et le cabaret. Vous voyez un peu ? 












Ah ! non...  Bon, ajoutez un soupçon d'Alfredo Arias pour la touche brésilo-ibérique, une pincée de Jérôme Savary pour l'humour et le sens de la fête surtout. Vous voyez, vous y êtes, juste à mi-chemin entre le "lapin agile", le "moulin rouge", Montmartre et la piste aux étoiles. 










On peut planter d'autres éléments du décor pour être plus précis : des tables rondes de préférence pour le dîner spectacle  (de clôture)  juste devant la scène qui accueillera des danseuses... jolies, souples, dans des costumes incroyablement sexy et parfois emplumés - on adore, ça c'est le cabaret - des illusionnistes, des contorsionnistes, des accordéonistes, des guitaristes, des chanteurs, des clowns acrobates, des acrobates du sol et de l'air au tissu et filet, bref des numéros de toutes sortes, atypiques, singuliers, qui vous laissent haletants, souriants, heureux, ravis.


Michel Maïque, Maire de Lézignan Corbière et Jean Tarbouriech








Mais le must, pour ceux qui n'y étaient pas, ce sont les photos et là, on se dit : "ah! oui, ce devait être une bien belle soirée".
La dernière... pas vraiment. Car le festival et les grandes fêtes de Lézignan se déclinent durant tout l'été dans d'autres lieux de la région. On en reparlera, promis.